IMG_0151.JPG

Début mars, nous avons entrepris l’ascension du fameux Piton de la Fournaise ! Un des trésors de cette île incroyable…

Après s’être levé très tôt (3h30), nous étions en route vers le Pas de Bellecombe (2311m), là où débute la randonnée vers le cratère Dolomieu. La route en voiture  est plutôt surprenante, on passe d’une route bordée par une forêt à la Plaine des Sables. Puis, après deux heures de route à grimper, nous sommes arrivés à 6h pour admirer le levé du soleil : un instant magique !

Ensuite, le chemin descend dans l’Enclos du volcan qui est bordé par d’immenses remparts, et là, on a vraiment l’impression d’être sur une autre planète ! C’est un paysage minéral, composé de roche volcanique de différentes couleurs et d’aspects hétéroclites selon la date des coulées de lave. Et pourtant, nous avons été surpris que la végétation ai tout de même réussi à s’introduire ici.

 

Puis, après 3h de marche intense sur la roche volcanique aiguisée comme des rasoirs, nous sommes arrivés au cratère… C’était incroyable ! Au delà de l’envergure du cratère et de sa profondeur, on voyait aussi des fumerolles s’en échapper ! A vrai dire, c’est assez dingue et on a du mal à se rendre compte qu’on est à quelque mètres d’un géant de la nature aussi dangereux et dévastateur. Et surtout ACTIF ! Le Piton de la Fournaise est l’un des volcans les plus actifs au monde avec une éruption environ tous les neufs mois.

On ne va pas vous cacher que l’ascension est difficile, mais sincèrement le panorama offert de là-haut en vaut vraiment le coup.


 

Quelques chiffres:

  • Le Piton de la Fournaise s’élève à 2631 mètres
  • Cette randonnée fait 11km avec un dénivelé de +520mètres
  • Nous avons mis en tout 6h30 aller-retour
  • Cette randonnée se trouve à la page 152 du guide sacré 😉

 

Notes & Anectodes

  • La route pour traverser la Plaine des Sables est comment dire … très cabossée ? Et ceci est un euphémisme! Attention à la voiture…!
  • C. a glissé sur les roches volcaniques et s’est bien entaillée le genou… Et bien évidemment nous n’avions pas de trousse de secours. Les supers infirmiers ! D’où le commandement numéro n°3 dans l’article précédent haha

 

 

Publicités